Maison Al Carmelo

Maison "Al Carmelo" a Locarno Monti

J’ai été confronté à un sujet important pour la colline locarnaise, sur une propriété restée abandonnée durant de nombreuses années qui comportait des édifices devenus inhabitables. Cet état de fait s’expliquait par l’effort et la volonté des propriétaires de maintenir le statut de maison de maître unifamiliale de la propriété, en évitant de la vendre aux nombreux acquéreurs potentiels aux visées spéculatives qui prévoyaient la construction d‘édifices à plusieurs appartements.
A mes yeux, cette spéculation a malheureusement déjà défiguré et pénalisé une grande partie de la colline locarnaise. Cette volonté a entraîné d’une certaine façon le sacrifice de l’exploitation de la propriété, qui a toutefois fini par trouver un acquéreur particulièrement sensible et en mesure d’apprécier ses caractéristiques architecturales ainsi que sa situation enviable, pour en faire une maison d’habitation.

Le projet prévoyait de maintenir la volumétrie du bâtiment existant et de respecter les ouvertures sur les façades principales orientées au sud et à l’ouest.
Il s’agissait en pratique d’une remise en état et d’une réédification qui maintenaient les volumétries existantes par le biais d’interventions de rénovation. C’était le souhait exprimé par l’acquéreur, qui constituait une condition pour l’achat, et que le soussigné a respecté et encouragé avec une attention particulière.
Pour l’annexe située sur la partie haute de la propriété, le projet prévoyait de même de réhabiliter cette petite unité d’habitation distribuée sur deux étages en maintenant la volumétrie et la maçonnerie extérieure de forte épaisseur, cet édifice constituant une habitation pour les invités. L’intervention projetait de résoudre avec rigueur et simplicité les problématiques de réhabilitation d’un édifice urbain de valeur dans un état avancé de dégradation statique et fonctionnelle. Un grand soin a été pris notamment pour assurer le caractère indépendant et reconnaissable des nouvelles structures intérieures vis-à-vis du contenant extérieur d’origine historique.

Le projet intègre clairement à la rénovation complète des bâtiments existants la construction d’un garage à demi souterrain dans la partie sud du terrain qui, accompagné du jardin situé au-dessus et d’une piscine de forme elliptique, complètent et valorisent le projet global. Ces interventions avaient pour objectif la réalisation d’une résidence secondaire simple et de qualité architecturale.
Le projet prévoyait et a réalisé le surélèvement et la prolongation du mur d’enceinte le long de la limite avec la Via ai Monti, en vue d’assurer la protection phonique indispensable de l’habitation comme du jardin, le tout réalisé exclusivement avec des pierres identiques à celles déjà existantes. Une protection phonique assurée par le biais de nouvelles technologies aurait porté préjudice à l’aspect esthétique, comme cela peut être constaté dans de nombreuses interventions exécutées dans la région.

Tant pour le surélèvement du mur longeant la route, dont la hauteur s’adapte à la déclivité du terrain, que pour les nouveaux murs du garage hors de terre, l’exécution était prévue selon les règles de l’art, les parties nécessairement construites en béton armé pour des raisons statiques étant ensuite revêtues de maçonneries en pierre. La même approche a été adoptée pour la maçonnerie existante le long du sentier Tazzino, réalisée en pierre apparente. Les édifices ont été entièrement restructurés et rénovés, en conservant les murs extérieurs de forte épaisseur. La couverture de l’édifice principal a été exécutée avec une structure portante en profilés d’acier apparents depuis l’étage mansardé, accompagnée d’une couverture supérieure des pans en dalles de gneiss du Val Maggia.

Leggi tutto...

La structure en métal et sa couverture sont détachées par rapport aux murs porteurs périphériques existants, laissant un vide où de petites colonnes en acier sont placées à intervalle avec des parties vitrées. La même approche a été suivie pour la rénovation de l’annexe destinée à servir d’habitation secondaire sur deux étages.

Les couvertures existantes des deux corps de bâtiment, composées respectivement de deux pans, ont été réalisées à quatre pans de façon à en accroître le prestige, en respectant fidèlement l’esprit d’amélioration architectural de la tradition locale. Les systèmes techniques sont de conception moderne, étudiés par des spécialistes, et comprennent l’installation d’une thermopompe eau-air. Le projet a respecté selon moi les paramètres d’édification imposés ainsi que les normes de construction en vigueur. Si la pierre a constitué le fil conducteur de ce projet, une attention particulière a été également portée à l’aménagement du jardin et de toute la surface restante de la propriété, avec des murets et des chemins en granit, en conservant une bonne partie des plantes de valeur présentes sur le terrain. Un escalier extérieur, commode et de caractère, entièrement réalisé en pierre selon la technique « rasa pietra », permet de raccorder tous les étages d’habitation à partir de l’entrée principale.
Je suis persuadé que cette intervention représente une valorisation d’une partie de la colline de cette ville à laquelle je me sens particulièrement lié.

Pièces jointes
- Facciata Sud-Ovest

Approfondimenti

Giovan Luigi Dazio
Architetto

Via Ramogna 14 | 6600 Locarno
T. +41 (0) 91 751 63 82
N. +41 (0) 79 409 83 63
F. +41 (0) 91 752 23 19
E. glddazio@gld-dazio.ch